Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La troisième étape programmée ce samedi avait de quoi faire peur, à juste titre, sur le papier avec neuf ascensions répertoriées entre CHOOZ et HARGNIES.

Après ses six jours passés avec la tunique à pois sur les épaules durant le Tour de l'Avenir durant la deuxième quinzaine du  mois d'août, puis la victoire dans ce classement annexe de meilleur grimpeur sur le récent Tour de BRETAGNE, le carolo Louis COQUERET (LEOPARD PRO CYCLING) pouvait avoir de légitimes intentions aujourd'hui pour convoiter le maillot à pois.

De fait et connaissant mieux que ses adversaires les moindres recoins du parcours, il était le premier à mettre le nez à la fenêtre aussitôt le raidillon de FROMELENNES au sommet duquel il basculait en tête (km 8) pour dévaler la descente à vive allure et créer l'échappée du jour avec le renfort de plusieurs autres. 

Très vite ils se retrouvaient à huit aux commandes avec aussi Lukas CARREAU (Sélection QUEBEC), Jarrad DRIZNERS (HAGENS BERMAN AXEON), Mickael GUICHARD (TEAM PRO IMMO NICOLAS ROUX), Sébastien HAVOT (CR NORMANDIE) déjà à l'avant hier, Maxime JARNET et Antony CHAMERAT DUMONT (VC VILLEFRANCHE-BEAUJOLAIS) et Sakarias Koller LOLAND (UNO-X DARE DEVELOPMENT TEAM).

Alors que Robin FROIDEVAUX (SWISS RACING ACADEMY) tentait en vain durant plusieurs kilomètres de ce joindre à eux, le vaisseau de tête allait voir son avance culminer à 4'15 au pied de la côte du ROBINSON à HAYBES (km 45).

Si COQUERET et JARNET se livraient un duel sans merci dans les différentes ascensions, l'échappée se terminait à quatre kilomètres du premier passage à HARGNIES (km 114). 

Les deux boucles finales étaient mises à profit par le maillot jaune Lukas ERIKSSON (RIWAL CYCLING TEAM) pour prouver qu'il demeurait le boss du peloton en remportant les deux sprints bonus au sommet de la côte des gros chênes aussitôt HARGNIES, avec donc trois secondes de bonifications engrangées à chaque fois.

Au sein d'un peloton considérablement amaigri au grès des difficultés, la décision se faisait dans l'ultime montée de la côte entre HAYBES et HARGNIES. A environ six bornes de la ligne, le tchèque Daniel TUREK (TEAM FELBERMAYR SIMPLON) plaçait une attaque de costaud pour s'isoler aux manettes. 

Le final était palpitant avec des écarts infimes et de multiples attaques en tête du peloton à ses trousses : 15'' aux 5 km, 18'' à 4 km, 15'' à 3 km et 10'' à 2 km. Il résistait aux poursuivants et s'adjugeait brillamment l'étape reine de cette 46e édition devant un copieux public.

Meilleur grimpeur des Tours de SLOVAQUIE (2017) et des ASTURIES (2019), et du SIBIU TOUR en ROUMANIE cette année, TUREK avait aussi remporté plus tôt cette saison une étape du Tour de HAUTE-AUTRICHE.

Lukas ERIKSSON demeure un autoritaire maillot jaune provisoire avant le final demain entre TOURNES et CHARLEVILLE-MEZIERES.

Les classements complets de la 3e étape sont ICI.

La réaction du vainqueur du jour, recueillie par DirectVelo, est à lire ICI.

Les autres réactions, également recueillies par DirectVelo : Louis COQUERET (échappé et leader du classement des grimpeurs), Leon HEINSHKE (meilleur jeune et deuxième du général), Maxime JARNET (échappé et leader de la combativité), Jan MAAS (11e de l'étape), sont à consulter ICI

L'album photographique du jour est à voir ICI.

 

 

Partager cet article

Repost0
- dans Archives 2021

Suivez toute les étapes en live sur le net ou la radio

 

DIRECT VELO LOGO 2012

 

Suivez nous sur Facebook, Twitter et Instagram