SPONSORS MAILLOTS

Archives 2011

Depuis la dernière édition disputée en avril dernier, deux Circuit Infos ont été rédigés respectivement en juin puis en octobre. Ils sont à retrouver en cliquant sur le mois concerné : Juin, Octobre.

Bonne lecture.......

Tâche toujours difficile de réunir les portraits de tous les participants : cette année encore la mission est presque réussie avec seulement quatre coureurs sur les 131 concurrents à être passés à côté de l'objectif.

Pas de Van Guyse (EFC Quick Step), Tomislav Danculovic (Loborika Favorit Team), Jack Bauer (Endura Racing), ni Dirk Finders (Team Eddy Merckx Indeland). Par contre tous les autres coureurs ainsi que chacune des formations sont à retrouver ICI.

 

La troisième et dernière journée du 37ème Circuit des Ardennes International tient une place essentielle ce lundi dans l'habituel cahier "Sports 08" du quotidien L'ARDENNAIS. D'abord avec la couverture illustrée pleine page par Gianni MEERSMAN le lauréat final. Ensuite avec une autre page complète de clichés signés Karen KUBENA et intitulée "les dessous du Circuit".

Enfin avec des articles rédigés par Jean-Pierre PRAULT et Cédric GOURE.

Cliquez sur le titre pour accéder à chacun d'eux.

- Meersman c'est jackpot

- Par monts et par Wallons

- Pillon, l'école de la seconde chance

 

Banniere E4 Meuse et Semoy

Un album photographique retraçant les principales phases de la quatrième et ultime étape "Meuse et Semoy" est en ligne et à consulter ICI, ou alors en page d'accueil à la rubrique "Albums Photos" 2011 E4. Un reportage très coloré signé pour les clichés en action Michel RENAUX, et pour le reste Hervé DANCERELLE.

Banniere E4 Meuse et Semoy

Venu avec l'ambition affichée de remporter le général, le jovial belge de la FDJ Gianni MEERSMAN est reparti de la 37ème édition du Circuit des Ardennes avec une kyrielle d'emblématiques sangliers. Autant de symboliques trophées prouvant que la "chasse" a été bonne durant tout le week-end où soleil et chaleur ont rendu les débats encore plus passionnants. C'est évidemment avec la satisfaction du devoir accompli, synonyme de son renouveau à vélo après une traversée du désert de près de deux saisons suite à une blessure dorsale, que MEERSMAN a quitté Bogny-sur-Meuse.
Troisième vendredi à Vouziers lors de l'étape inaugurale de l'Argonne Ardennaise, vainqueur hier à Vireux-Wallerand, deuxième ce matin à Charleville-Mézières/La Croisette et encore quatrième sur l'ultime volet escarpé à souhait et baptisé "Meuse et Semoy" : Gianni MEERSMAN a vraiment marqué de son empreinte cette édition 2011.
La quatrième et dernière étape tracée au travers des sélectives vallées de la Meuse et de la Semoy avec cinq difficultés répertoriées au classement annexe et significatif de meilleur grimpeur a permis de prouver si besoin était la parfaite maîtrise des choses par les hommes de la FDJ.

Les choses ne traînaient pas avec une attaque dès le premier kilomètre de ZIESLER (Sparebanken vest) bientôt rejoint par BLAIN (Endura Racing). Avec le renfort quelques hectomètres plus loin de SISKEVICIUS (La Pomme Marseille) et DRANCOURT (Douai), leur affaire semblait bien engagée puisqu'au aucun n'était dangereux au général provisoire. Après avoir compté une avance maximale de 1'19 (km 24 au pied de la côte de la Neuville-aux-Haies), ils basculaient avec un fragile viatique de 12" au sommet de cette difficulté. Ils voyaient d'abord fondre sur eux MEDEREL (Bog Mat Auber 93) et ROGINA (Loborika).
Leur union était de très courte durée car le regroupement orchestré par les FDJ intervenait au km 30. D'accalmie, il n'était pas question et le baroudeur nordiste DRANCOURT, leader de la formation de Douai managée par Laurent PILLON ancien lauréat du Circuit des Ardennes, repartait de l'avant. Le tempérament résolument offensif du 9ème des France amateurs 2010 lui valait le prix de la combativité et surtout un périple en solo de près de vingt-cinq kilomètres (avance maximale de 1'31" au km 43). La fin d'étape et donc de Circuit était tout aussi échevelée avec plusieurs tentatives annihilées par les inflexibles équipiers de MEERSMAN qui l'emmenaient dans un fauteuil.

En dépit des barouds d'honneur d'ELISSONDE (Etupes) et KVASINA (Loborika), puis de LEJEUNE (UV Aube) et DURASEK (Loborika), avant la sortie en force de BIDEAU (Bretagne-Schuller), l'après-midi se soldait par un nouveau sprint de près de la moitié du peloton. Mis sur orbite par le "furieux" Eric BERTHOU, le véloce breton Laurent PICHON clôturait de la meilleure façon qu'il soit le week-end pour Bretagne-Schuller, douze mois après que son équipier Florian VACHON ait réalisé la même performance pour le tomber de rideau de l'édition 2010 à Revin. En plus de gagner la mise à Bogny-sur-Meuse il prenait place sur le deuxième marche du podium final derrière l'inaccessible Gianni MEERSMAN, appelé très certainement à faire encore parler de lui cette saison.

E4 101 LAURENT PICHON

 Laurent PICHON savoure son succès, © Hervé DANCERELLE, www.circuitdesardennes.fr

E4 160

Gianni MEERSMAN, autoritaire et superbe vainqueur du rendez-vous dirigé par André JACQUEMART,  

© Hervé DANCERELLE, www.circuitdesardennes.fr

Les réactions des hommes en évidence cet après-midi (source www.directvelo.com)

 

Laurent PICHON (Bretagne-Schuller)
Vainqueur de la 4e étape et second au classement général final
« C'est super car je m'étais complètement raté hier dans le sprint pour la victoire. L'équipe a toujours accompagné les meilleurs cet après-midi et après la tentative de Jean-Marc (Bideau) qui a été revu à 5 bornes d'ici, Armindo (Fonseca) m'a remonté dans le groupe pour me replacer en vue du sprint. Après à 1.5 kilomètre de la ligne, Eric (Berthou), m'a dit ''tu as vu je suis là''. Il passait comme un fou, je me suis mis derrière et personne n'a pu nous repasser ensuite car il m'a vraiment emmené de manière optimale. Vraiment content de cette victoire car notre sponsor était partenaire ici et avec les bonifs à l'arrivée, je réussis à monter sur le podium final et faire deux ! »

 

Gianni MEERSMAN (FDJ)
Vainqueur final du 37e Circuit des Ardennes
« J'avais dit avant la course que je visais le général car j'étais en bonne forme mais gagner c'est autre chose. L'équipe était très forte. Je suis dans le coup les 3 jours. Je fais 3ème, 1er, 2ème et 4ème sur les étapes. Je suis super content car tout le monde nous regarde et c'est à nous d'attaquer. Cet après-midi ce n'était pas facile car les autres ont bien attaqués mais nous gagnons, c'est bien. Ce n'était pas facile de tout contrôler car au début le coup de quatre est bien parti mais dans la 3ème côte, les adversaires m'ont bien attaqué et il a fallu qu'on roule à bloc pour rentrer. Juste après un gars part tout seul. C'était idéal pour nous et dans la dernière côte ils ont roulé fort. Nous, nous étions un peu cramé. Ce matin on a déjà roulé toute l'équipe en tête de peloton.
En 2009 et 2010 c'était vraiment dur pour moi avec les problèmes de dos. J'ai été opéré et mentalement cela n'a pas été facile. Avec ma famille, ma femme, la naissance de ma petite fille qui a eu 2 mois hier, ça m'a fait du bien dans la tête et là je suis beaucoup plus fort qu'avant. Gagner des courses n'est jamais facile et surtout ici. Je suis redevenu un vrai coureur, je suis heureux car je n'ai plus de blessure et c'est très bien comme ça.
Mon prochain objectif est mercredi la Flèche Brabançonne. Ça  fait 4 mois que j'ai noté la date du 13 avril. Je fais le maximum. Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de ma femme. Je l'ai déjà appelée et elle est super heureuse. Je lui ai fait un beau cadeau.
Avec mes derniers résultats, je pense que je peux faire le Tour de France mais on n'est pas encore en juillet alors on verra. L'équipe est contente de moi. Mon objectif était de remporter ici le général, je suis heureux. Je suis explosif-puncheur plus que super vite au sprint. Les arrivées comme hier et ce matin en légère montée me vont bien.  »

 

Pierre DRANCOURT (ESEG Douai)
Prix de la combativité lors de la 4ème étape :
« J'ai un profil naturel de puncheur-baroudeur et comme je n'étais pas forcément au mieux hier, j'ai préféré terminer plus loin pour garder du jus et tenter des échappées aujourd'hui. J'ai tenté une échappée en vain ce matin. J'ai trouvé une ouverture cet après-midi mais malheureusement le peloton en a décidé autrement. J'ai donné le meilleur de moi-même, ça ne peut pas réussir à chaque fois mais c'est de bonne augure pour la suite de la saison. C'était le mot d'ordre de Laurent (Pillon leur DS, NDLR) de montrer le maillot de Douai parce qu'on était les seuls DN2 avec l'UV Aube à être invités par les organisateurs : c'est toujours gratifiant d'être invités sur une course de ce niveau et ça nous apporte beaucoup en terme de renommée pour l'équipe. C'est encourageant pour les futures manches de DN2. Il fallait montrer le maillot et ainsi prouver qu'on avait bien notre place ici. On a fait en sorte de faire plaisir aux organisateurs. »

 

Les classements complets sont à consulter ICI.

 

Le live de www.directvelo.com peut-être vu ICI.

 

L'album photographique de la 4ème et dernière étape peut-être consulté ICI, ou alors en page d'accueil à la rubrique "Albums Photos" 2011 E4.


 

Banniere E3 Charleville Mézières

La troisième et dernière journée du 37ème Circuit des Ardennes, scindée en deux parties, a prouvé si besoin était dès le tronçon matinal la supériorité et l'emprise de la formation FDJ (Continentale Pro) sur le reste du peloton pourtant très qualitatif. Bien évidemment les écarts n'ont pas été conséquents au terme des 67 bornes rondement menées mais Gianni MEERSMAN et "ses boys" ont géré à merveille l'échappée développée dès le km 19 par Benjamin GIRAUD (La Pomme Marseille) et le solide batave Jasper  BOVENHUIS (Rabobank CT).
Auparavant et à un rythme endiablé, la course avait débutée sur les chapeaux de roue dès le baisser de drapeau à Prix-Les-Mézières. Après de multiples mais vaines tentatives, l'ouverture était enfin trouvée par le tandem précité. Si Pierre GARSON (Sojasun Espoir) s'époumonait en chasse patate sans parvenir à rentrer sur les échappés, le peloton cadenassé par la FDJ accélérait enfin quand l'ardoisier communiqua l'écart maximal de 1'35 (km 27). GARSON rattrapé par la meute, on ne donnait plus grande chance de réussite à l'audacieuse aventure des deux fuyards.
Une première heure avalée à la moyenne respectable de 45,6 km/h : GIRAUD et BOVENHUIS ne musardaient pas en route au travers de verdoyants paysages, mais derrière personne n'amusait non plus la galerie ! Résultat : un scénario ébouriffant pour les suiveurs forcément ravis, parmi lesquels le milieu de terrain du CS Sedan-Ardennes Yohan EUDELINE invité ayant pris place à côté de Frédéric ROSTAING à bord du véhicule de La Pomme Marseille.
Et justement le club de Bouches-du-Rhône sous licence lettone n'était pas au bout de ses émotions avec GIRAUD seul contre le peloton dès le km 60 dans la bosse d'Evigny non répertoriée au classement annexe du meilleur grimpeur et ayant surpris plus d'un concurrent. Là BOVENHUIS rendait les armes à l'inverse de GIRAUD "libéré" psychologiquement de cet hypothétique et encombrant adversaire en cas d'arrivée à deux. Nanti alors de 29", il réalisait une fin d'étape de toute beauté. Avec encore un bénéfice de 14" sous la flamme rouge, il pouvait entrevoir une juste récompense à sa débauche d'énergie. La montée finale de près de 800m avec une pente moyenne de 8% ne calmait pas ses ardeurs et  ne permettait surtout pas au peloton lancé à ses trousses de l'avaler.
Le vainqueur du maillot vert du Circuit 2009 remportait un joli succès de prestige après avoir été très présent depuis le début de saison sur des courses majeures : 3ème de Cholet-Pays de la Loire, 5ème de la 4ème étape de l'Etoile de Bessèges, puis de la 2ème étape du Tour Méditerranéen.
Quant à MEERSMAN, il terminait second de l'étape (après une 3ème place à Vouziers vendredi et une victoire hier à Vireux-Wallerand), empochant au passage quatre secondes supplémentaires de bonifications pour asseoir un peu plus son leadership.....

E3 063

 

La réaction de Benjamin GIRAUD (La Pomme Marseille), vainqueur d'étape (source www.directvelo.com)
« Je suis parti ce matin pour gagner l’étape après avoir pris plus d’1’30" dans la vue hier sur un parcours qui ne me convenait guère avec de longues côtes. Aujourd'hui, je savais que mon échappée ferait le jeu de la FDJ puisque nous prenions les bonifications avec mon compagnon de fugue. Jasper Bovenhuis (Rabobank CT) commençait à me faire perdre du temps, c’est pourquoi j’ai voulu le faire péter dans la succession de côtes située dans le final. A 5 km de l’arrivée, je n’avais plus de questions à me poser. Mon expérience en VTT m’a servi sur les routes sinueuses. J’ai eu un doute à 1,5 km de l’arrivée mais finalement j'ai tenu bon. J’espère que les photographes ne se sont pas ratés (rires). »


Les classements complets de cette 3ème étape sont à voir ICI.

Le live de www.directvelo.com est à consulter ICI.

L'album photographique de cette 3ème étape se trouve ICI, ou en page d'accueil à la rubrique "Albums Photos" 2011 E3.

 

L'édition dominicale du quotidien L'Ardennais relate dans de nombreuses pages le 37ème Circuit des Ardennes, qu'il s'agisse des pages locales de Vouziers, Givet, Revin ou départementales, et bien évidemment dans les pages sports.

En cliquant sur les différents liens ci-dessous, vous accéderez aux articles en question.

- Sans les gendarmes le Circuit des Ardennes ne pourrait avoir lieu

- Les Rabobank au François 1er

- Le Circuit des Ardennes a fait escale dans le Vouzinois

- Ambiance mais petite foule

- Romain Lejeune dans les temps

- Meersman le bon numéro

 - Drujon : à un de ces quatre

 

Banniere E2 Ardenne Rives de Meuse

 

Après résolution d'un double problème technique indépendant de notre volonté, l'album photographique de la deuxième étape de ce 37ème Circuit des Ardennes est enfin en ligne et peut-être vu ICI, ou alors en page d'accueil à la rubrique "Albums Photos " 2011 E2.

Par ailleurs, le trombinoscope du peloton des participants a été complété mais pas tout à fait terminé : rendez-vous pour cela à l'album intitulé 2011 Equipes et Coureurs.

 

Banniere E2 Ardenne Rives de Meuse

Disputée ce samedi dans le Nord du Département avec également deux incursions en proche et très cycliste Belgique, la 2ème étape du Circuit des Ardennes 2011 s'est soldée par un sprint de trente-neuf concurrents au sommet de la rue Guyau à Vireux-Wallerand. En embuscade après avoir grapillé la veille de précieuses secondes de bonifications, le belge de la FDJ admirablement épaulé par des équipiers dévoués à sa cause, Gianni Meersman a fait coup double en s'adjugeant l'étape puis en se parant du maillot jaune de leader provisoire avant les deux étapes dominicales supposées nerveuses.
Parti de Givet sous le soleil, le peloton n'a, comme hier, pas flaner en route. Après de multiples attaques dans les trente premiers kilomètres où étaient notamment proposés deux sprints intermédiaires aux 127 partants (le néo-zélandais Jack Bauer, forfait ce matin, n'aura fait que 24 heures au sein de la course ardennaise 2011), la course a été animée par une échappée au long cours.

Sorti du gros de la troupe au km 34, le suèdois de Sparebanken Vest Christofer Stevenson (1er du Tour du Loir-et-Cher 2008 et 3ème la même année du Tour de Normandie) recevait presque dans l'instant le renfort de Ludovic Mottet (Wallonie-Bruxelles Crédit Agricole). Bénéficiant d'un "arrêt pipi" du peloton dès le km 36, ils ont rapidement pris leurs aises pour aboutir à une avance maximale de 5'15 au km 59 (sortie de Haybes).

Endossant sans rechigner son rôle de leader du classement de l'inter-équipes, la formation danoise Glud & Marstrand, celle du leader Troels Vinther, assuma une grande partie de l'après-midi le tempo derrière les fuyards.
La suite, on la connaît maintenant avec une chasse en règle orchestrée par la FDJ venue relayer plus énergiquement l'équipe nordique. Poursuite impitoyable débouchant sur un regroupement général au km 126. Mottet et Stevenson pouvaient symboliquement se serrer la main pour conclure une chevauchée "utile", puisque le premier nommé recevait le prix de la combativité du jour alors que Stevenson se parait de la tunique toujours significative ici de meilleur grimpeur.
Située à 34 bornes de la ligne fatidique, l'ultime difficulté de la journée, la côte de Oignies (1ère catégorie avec ses 2.500m à 9% de moyenne) créait la sélection promise. Sous l'impulsion de Sandy Casar et Thibaut Pinot, un groupe de 18 hommes émergait naturellement à un rythme endiablé. Au sommet de Oignies (km 127) le groupe basculait avec une avance de 25" sur un premier contre de 21 unités. La jonction entre les deux groupes se produisait à Olloy-sur-Viroin (km 131). En dépit des crevaisons de Goos (Rabobank CT), Antonov (Itera-Katusha) dernier lauréat du Circuit des Ardennes, puis De Jongh (Endura Racing), tous rentrés ensuite, la gagne se jouait dans l'ultime raidard viroquois entre ces 39 costauds où Troels Vinther faisait malheureusement défaut.
La fin du périple était propice aux desseins de la FDJ qui mettait sur orbite Gianni Meersman. Après une entame de campagne 2011 prometteuse mais dénuée de succès (2ème de Paris-Troyes puis de la Route Adélie, 3ème d'étape à la Semaine Coppi-Bartali et encore hier à Vouziers), l'ancien membre de Beveren 2000 classé 6ème du Circuit 2006 gagné par son équipier d'alors Jan Bakelants est maintenant en position de force pour conclure cette cuvée 2011 mais à 24 heures de l'arrivée finale, les jeux sont loin d'être cependant faits....

E2 075

 Christofer Stevenson et Ludovic Mottet les deux fugueurs du jour (© Michel RENAUX, www.circuitdesardennes.fr)

E2 095 ARRIVEE VIREUX WALLERAND

Gianni MEERSMAN peut exulter : il fait coup double à Vireux-Wallerand (© Michel RENAUX, www.circuitdesardennes.fr)

E2 200 Gianni Meersman maillot jaune

 © Hervé DANCERELLE, www.directvelo.com

 

Les réactions du jour (source www.directvelo.com)

Gianni Meersman (FDJ), vainqueur de l’étape et leader du Circuit des Ardennes
« J’ai une équipe de fous !  Il y a eu un gros travail de l’équipe aujourd’hui. Cette victoire, je la voulais vraiment depuis le temps que je tourne autour ces dernières semaines. J’ai terminé six fois dans le top 5 d’une course depuis le début de saison. Et je n’avais plus levé les bras depuis une étape du Tour de Wallonie en 2008. Je l’avais dit à mes coéquipiers ce matin que je voulais gagner aujourd’hui. Et puis la course passait en Belgique… »

 

Laurent Pichon (Bretagne-Schuller), 4ème de l'étape
« J’ai été surpris au panneau des 300 mètres. J’étais coincé entre Gianni Meersman et Andrey Solomennikov (Itera-Katusha). Je n’ai pu passer que lorsque que Gianni a déboité, mais c’était trop tard pour espérer m’imposer. J’ai calé, c’est dommage car comme lui je tourne autour depuis plusieurs semaines. Et comme lui j’espère que mon tour va vite venir. »

 

Ludovic Mottet (Wallonie Bruxelles - Crédit Agricole), échappé pendant cette 2e étape
« Personnellement, je voulais aller le plus loin possible. Tous les ingrédients étaient réunis avec ce double passage pendant l’étape en Belgique, et en Wallonie qui est si chère à notre équipe. Malheureusement mon camarade de fugue (Christopher Stevenson - Sparebanken Vest) n’avait pas la même envie que moi. Un coup il était trop juste, un coup il ne voulait pas rouler. J’ai beaucoup donné mais lui ne visait que le Grand Prix de la montagne. Dès que les grosses équipes se sont mises à rouler, c’était fini pour nous. »

 

Les classements complets du jour sont à lire ICI.

Le live de www.directvelo.com est à revoir ICI.

L'album photographique de la journée est à consulter ICI. 

 

Partenaire média de l'épreuve, le quotidien L'Ardennais revient dans son édition de ce samedi sur le succès de Troels VINTHER hier à Vouziers. L'article est à lire ICI. Un autre papier relate lui la double mission d'Yvon MADIOT, le directeur sportif sur la course ardennaise de la formation de la FDJ. Cet article est lui à consulter ICI.

Le live sur le net


DIRECT VELO LOGO 2012

BANNIERE E1

BANNIERE E2

BANNIERE E3

BANNIERE E4

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés