SPONSORS MAILLOTS

Archives 2012

Le Circuit Info du mois d'octobre dernier est à consulter ICI.


Les articles parus dans les colonnes des pages sportives du partenaire media L'Ardennais-L'Union, et relatant les deux dernières étapes dominicales puis un bilan sur la compétition, sont à consulter en cliquant sur le titre concerné. Bonne lecture.

- Le meilleur sur la fin

- Rossetto peut remercier Daeninck

- Rutkiewicz au bon souvenir de la France

- Circuit des Ardennes International : une formule qui roule

Dans les colonnes de son édition datée de ce dimanche, le quotidien L'Ardennais-L'Union parlait encore abondamment du Circuit des Ardennes. Les compte rendu et articles divers, signé Jean-Pierre PRAULT et Sylvain POHU, et illustrés par Karen KUBENA, sont à lire en cliquant sur les liens suivants.

- Steensen perpétue la tradition;

- Les fistons flingueurs;

- Rutkiewicz en embuscade.

 

CA 2012 BANNIERE E4

L'épilogue du 38ème Circuit des Ardennes a tourné à l'avantage du polonais Marek RUTKIEWICZ (CCC POlsat Polkowice) qui est parvenu à conserver un souffle d'avance sur ses pressants poursuivants. Menant à terme une échappée au long cours où son équipier Benoît DAENINCK, plus combatif de la journée et meilleur grimpeur de cette édition, a été d'une aide précieuse inestimable, le licencié nogentais Stéphane ROSSETTO s'est offert à la pédale une victoire de prestige à Sedan-Frénois.

 

Voici les réactions à chaud de ces trois coureurs, avant le protocole final.

 

2012 08 04 E4 101

 

Stéphane ROSSETTO (CC Nogent-sur-Oise),
lauréat de la 4ème et dernière étape
"Je suis super contentaprès ma déception d'hier où j'avais de bonnes jambes mais j'ai crevé à un très mauvais moment (NDLR dans l'ascension de la côte des Mazures) et je n'ai jamais pu revoir la tête : c'est la course. Aujourd'hui j'avais vraiment à coeur de bien faire l'étape cet après-midi. J'étais mal engagé car je n'étais pas dans l'échappée, et je me suis dit qu'il fallait tenter quelque chose car quitte à perdre autant tenter. Je suis revenu grâce à Benoît qui savait que je marchais bien. Il m'a attendu pour me ramener. Après il m'a dit : OK je fais la course pour toi. Il m'a mis en confiance et Pascal CARLOT également en me disant que j'étais le plus fort dans le groupe des échappés. Ensuite j'attaque sur le final car je sentais que ça revenait de l'arrière. Ce final me correspondait avec une belle bosse où je lâche mon dernier compagnon pour finir tout seul : c'est très bien. Pour moi c'est une très belle victoire et pour le CC NOgent également. On est sur les courses par étapes avec toujours les ambitions que ce soit pour le général ou les étapes. Là on n'avait encore rien fait donc c'est réussi pour ce Circuit des Ardennes."

 

2012 08 04 E4 160

 

Marek RUTKIEWICZ (CCC Polsat Polkowice),
lauréat du 38ème Circuit des Ardennes
"Je me sentais bien aujourd'hui dans les bosses alors j'ai essayé d'attaquer. J'étais avec SOLOMENNIKOV d'Itera qui va fort en montagne. J'ai attaqué dans la dernière côte et le coureur d'Endura, DOWNING, était aussi très fort, mais mon teama bien géré la situation derrière les échappés pendant toute l'étape. A environ quarante kilomètres de l'arrivée, j'ai parlé avec mes équipiers en leur disant qu'il fallait maintenant rouler à bloc. Les coureurs d'Astana, du Lotto, et de Katusha se sont mis à collaborer avec nous jusqu'au pied de la dernière bosse (NDLR, à Cheveuges à trois kilomètres de l'arrivée). Dans la côte mon équipier s'est écarté en tête et SOLOMENNIKOV a tout de suite attaqué mais je l'ai pris en poursuite. Après aux trois cents mètres, j'ai attaqué et je me suis retrouvé tout seul devant. En, haut on était à quatre ou cinq coureurs. On a roulé à bloc jusque l'arrivée. Comme j'ai dit hier, je ne suis pas au top car c'est seulement ma deuxième course de la saison. Mais le maillot jaune ça donne des forces et avec l'anniversaire de Nikolay aujourd'hui (NDLR, MIHAYLOV), c'est un beau cadeau d'anniversaire pour nous. J'étais beaucoup motivé avec le maillot jaune. Cela faisait quatre ans que je n'avais pas couru en France. Maintenant je dois repartir en Pologne pour une course par étapes, et peut-être après le Tour des Asturies en Espagne. Cette année est très importante pour l'équipe et pour moi car il y a les Jeux Olympiques à Londres, et je voudrai bien participer. C'est en tout cas une bonne chose de gagner une course en France."

 

2012 08 04 E4 151

 

Benoît DAENINCK (CC Nogent-sur-Oise), (ému et en larmes de joie)
plus combatif de l'étape et meilleur grimpeur du 38ème Circuit des Ardennes
"On avait annoncé hier qu'on repartirait à l'attaque et on l'a fait: c'est mon rôle de capitaine de l'équipe. On est là pour

animer les courses et pour faire gagner les jeunes. En fait ce n'est pas vraiment un jeune; ça fait dix ans que je le connais et on roulait ensemble tous les jours. Je voulais aider mon équipierr ROSSETTO à gagner, donc c'est génial. Je pense vraiment que je suis autant heureux que lui, ça c'est sûr. En ce moment j'ai beaucoup d'émotions, même si là ça n'a rien à voir avec celle de la naissance de ma fille. Sportivement parlant, celle-là elle est belle. Je suis plus content de l'avoir fait gagner que moi gagner."

 

propos recueillis par Hervé DANCERELLE

CA 2012 BANNIERE E4

 L'ultime étape du Circuit des Ardennes, 38ème du nom, disputée entre Charleville-Mézières et Sedan (quartier de Frénois) a permis aux engagés français de tirer enfin leur épingle du jeu dans un contexte relevé, favorable jusqu'alors aux étrangers, qui plus est, chevronnés.

Ayant annoncé clairement hier à Renwez, qu'il allait repartir à la bagarre, l'aguerri nogentais Benoît DAENINCK a favorisé son équipier Stéphane ROSSETTO avec qui il a partagé le devant de la scène au sein d'un groupe de neuf unités une bonne partie de l'après-midi. L'échappée principale qui a pris sa source par une attaque de l'ancien lauréat du maillot de meilleur grimpeur du Circuit des Ardennes (en 2006), Sébastien HARBONNIER (Armée de Terre), comprenait également l'allemand Paul VOSS (Endura Racing). Ce dernier fut certes leader virtuel provisoire lorsque les téméraires eurent flirter avec une avance maximale de 2'25".

En fait les polonais du CCC Polsat Polkowice, équipiers du leader maillot jaune Marek RUTKIEWICZ, régulaient à merveille le tempo du peloton. Car il y avait en embuscade après le chrono matinal par équipes, le sprinter-puncher Russell DOWNING à huit secondes, et surtout un dangereux trio d'Itera-Katusha , dont SOLOMENNIKOV (3ème du Circuit des Ardennes 2011) à onze secondes. Il convenait pour eux de retarder au maximum les vélléités des vainqueurs du contre la montre disputé plus tôt dans la journée.

Avec une maîtrise parfaite pluis l'aide appréciable de quelques autres formations majeures intéressées aussi par l'enjeu, les polonais permettaient à RUTKIEWICZ non seulement d'aborder la dernière rampe de Cheveuges quasiment en tête mais aussi de conserver son infime avance pour succèder ici au palmarès à Gianni MEERSMAN. Pour la victoire d'étape, Stéphane ROSSETTO avait parfaitement lui aussi manoeuvré quelques bornes plus tôit en profitant des conseils avisés de son capitaine de route DAENINCK.

Le live de www.directvelo.com est relire ICI.

Les résultats complets de la quatrième et ultime étape sont à consulter ICI.

L'album photos de la course entre Charleville-Mézières et Sedan est à voir ICI, ou à consulter en page accueil, à la rubrique des albums, puis 2012 et E4.

2012 08 04 E4 156

2012 08 04 E4 163 2012 08 04 E4 171

 

CA 2012 BANNIERE E3

Le peloton du 38ème Circuit des Ardennes a double ration en ce dimanche Pascal. Pas question donc de faire la grasse matinée, avec déjà un contre la montre par équipes matinal, esthétique mais exigeante et impitoyable discipline.

Sur le tracé d'abord rectiligne entre Sedan et Flize puis plus vallonné jusque Charleville-Mézières avec au passage l'ascension de la côte du fort à La Francheville, les plus rapides ont été les flèches bleues d'Itera-Katusha.

La fusée à plusieurs étages avec les KUZNETSOV, KOCHETKOV et SOLOMENNIKOV (3ème de l'édition 2011 derrière MEERSMAN et PICHON), a évolué dans une autre dimension. Ils ont rejeté les britanniques d'Endura Racing du premier jaune Russell DOWNING à dix neuf secondes, et les kazakhs d'Astana à cinquante secondes.

Immédiatement placés aux pieds du podium, les polonais du CCC Polsat Polkowice ont permis au meilleur grimpeur du Tour de Pologne 2009, Marek RUTKIEWICZ de continuer la valse des leaders sur cette édition décidément pleine de rebondissements.

Après DOWNING puis STEENSEN hier à Renwez, l'ancien membre de la Cofidis qui avait remporté étape sur le Tour de l'Ain 2002 tient les rênes avant l'épilogue entre Charleville-Mézières et Sedan. Un final en forme de feu d'artifice pour gratifier une dernière fois d'un spectacle haletant, public et caravaniers.

Le live de www.directvelo.com est à consulter ICI.

L'album photos de cette 3ème étape peut être vu ICI, ou en page d'accueil à la rubrique des albums photos, puis 2012, E3.

Les résultats complets de ce contre la montre par équipes sont à voir ICI.

2012 08 04 E3 041

les russes d'Itera Katusha habitués au performance sur le Circuit des Ardennes remporte le chrono dominical matinal

  2012 08 04 E3 033

les britanniques d'Endura Racing seconds du CLM 

2012 08 04 E3 038

les kazakhs d'Astana Continental Team troisième du CLM

2012 08 04 E3 036

 la quatrième place entre Sedan et Charleville-Mézières des polonais du CCC Polsat Polkowice permet à Marek RUTKIEWICZ de ravir le jaune à STEENSEN

2012 08 04 E3 032

Les espoirs belges de chez Lotto-Belisol emmenés ici par l'eclectique Tim WELLENS terminent à une belle cinquième place à Charleville-Mézières derrière quatre teams Continental UCI

2012 08 04 E3 059

 Marek RUTKIEWICZ, fragile leader par les écarts, mais solide nouveau patron sur le Circuit des Ardennes par son palmarès et son expérience 

Partenaire média de l'épreuve, le quotidien L'Union-L'Ardennais est au coeur de l'action durant les trois jours avec ses journalistes sportifs Jean-Pierre PRAULT et Sylvain POHU, et la photographe Karen KUBENA.

Les articles des journaux datés du vendredi 6 et samedi 7 avril sont à lire en cliquant sur les liens ci-dessous:

- Les places seront chères 

- Downing Street

- Questions pour un Champion

- Sur trois tableaux 

Exercice de patience très limité dans le temps, l'élaboration du trombinoscope des participants à cette 38ème édition trouve son épilogue ce soir. Les vingt équipes ont pu être photographiées au complet hier lors de la présentation d'avant-course à Boulzicourt.

Quant aux coureurs, ils sont passés chacun devant notre objectif vendredi ou ce samedi. Presque tous puisque sur les 119 participants, seul un coureur est passé entre les mailles du filet, à savoir le dossard 34 du nogentais Fabien BERTRAND, cité parmi les abandons hier, et qui a rendu impossible toute scession de rattrapage aujourd'hui.

L'album des équipes et coureurs de l'édition 2012, est à retrouver ICI, ou dans la rubrique des albums en page d'accueil, puis 2012, Equipes.

 

CA 2012 BANNIERE E2

Marek RUTKIEWICZ ( CCC Polsat ), second de l'étape et maillot du meilleur grimpeur

"On a attaqué ( NDLR avec Steensen ) dans la bosse deuxième catégorie à trente kilomètre de la fin. On a décidé de rouler à bloc tous les deux jusqu'au finish avec 30 à 40 secondes d'avance. Et Steensen est plus rapide dans le sprint. Je viens juste de commencer ma saison. C'est seulement ma deuxième course et je ne suis pas encore en forme ( sic ). Je suis placé au général et j'ai un bon team qui marche bien en contre la montre par équipe, mais la course n'est pas encore finie, il reste encore une grosse journée pour nous."

 

Tim WELLENS ( Lotto Belisol ), animateur et 9ème de l'étape à 30"

"Je suis déçu car quand on sort avec le Astana ( NDLR, Umerbekov ), on était fort tous les deux dans les côtes. L'objectif était de gagner une étape sur ce Circuit des Ardennes et peut-être de remporter un maillot. Notre équipe n'est pas bonne pour le contre la montre alors il me reste juste la dernière étape pour encore me montrer. Le parcours est sélectif avec beaucoup de côtes. J'espère encore être devant."

 

Warren BARGUIL ( CC Etupes ), 10ème de l'étape à 30"

"Content ? Oui et non car on sort avec Russell Downing et on se fait reprendre juste à deux kilomètres de l'arrivée. C'est un peu dommage. Derrière quand celà est rentré, ça s'est regardé et ça discutait avec le maillot jaune. C'est quand même une bonne journée. Je rentre avec les meilleurs, c'est l'essentiel. Aujourd'hui on a fait la course d'entrée avec plusieurs favoris mais je ne comprends pas la tactique des équipes pros. Dans notre groupe de douze, les Endura étaient à deux et ils auraient dû rouler. Les Bretagne-Schuller étaient aussi à deux et en fin de compte, Downing perd son maillot. Je pense que ce sont eux qui ont perdu la course et pas moi. Suivant la récupération de toute l'équipe, on va voir pour le chrono de demain matin, mais j'aimerais être encore bien placé avant la dernière étape car il y a un mur pas loin de l'arrivée. On verra bien."

 

Clément PENVEN ( CC Nogent sur Oise ), 12ème de l'étape à 30"

"Les jambes sont là. Cela revient bien pour moi même si celà était dur. J'étais dans le groupe du maillot jaune qui n'a pas arrêté de faire la course pour reprendre des points et des bonifications. Celà a beaucoup attaqué pour essayer de rentrer sur le polonais et le danois échappés. Warren ( NDLR, Barguil ) était très fort. Après ça a été le boomerang toute la fin de course pendant vingt bornes. Je suis satisfait car je reviens de pas grand chose. Ma cinquième place au Liège-Bastogne-Liège espoirs c'était en 2010 donc ça fait longtemps maintenant. Je suis content de remettre en route et de montrer le maillot de Nogent devant. On entend à nouveau parler de Clément Penven. Cette année je veux vraiment revenir. Au début de saison on ne m'a pas trop fait courir avec l'équipe car on voulait me préserver pour le Circuit des Ardennes, le Tour de Franche-Comté et le Rhône Alpes Isère Tour. Là le résultat tombe au bon moment et prouve que les jambes sont là. J'ai fait quelques déplacements lointains tout seul ou avec Stéphane Rossetto comme à Annemasse-Bellegarde pour pouvoir garder la condition afin de courir ensuite avec Nogent. C'est de bonne augure pour la suite de la saison. Pour le chrono par équipes, je ne suis pas un spécialiste mais nous avons deux locomotives pour gérer celà avec Benoît et Stéphane ( NDLR, Daeninck et Rossetto ). Ensuite on verra si j'ai encore les jambes lorsque ça bagarrera fort demain après-midi."

 

Benoît DAENINCK ( CC Nogent sur Oise ), 18ème de l'étape à 1'59"

"Je tiens tout d'abord à féliciter les organisateurs pour le superbe parcours de cette seconde étape. C'était un véritable tracé pour guerriers. Cela c'est de la course et des épreuves comme ça, je voudrais en faire plus souvent. Hier soir j'étais frustré de l'issue de mon échappée avec Jean-Marc Bideau. Aujourd'hui je suis reparti à l'attaque pour anticiper les cinquante derniers kilomètres où étaient concentrées les difficultés. Ca n'a pas marché et lorsque la bagarre s'est déclenchée, je n'ai pas pu y aller. Je cours pour gagner et non juste montrer le maillot. Mais je repartirais à la bagarre dimanche après-midi."

 

Romain LEJEUNE ( UV Aube - Club Champagne Charlott' ), attaquant à plusieurs reprises au cours de l'étape et 52ème à 2'02"

"C'était un peu dur au début durant la première heure après ma chute d'hier. Après ça a un peu chauffé donc j'avais les bonnes cannes. On savait qu'à partir de cent vingt kilomètres de course, ce serait plus difficile. J'avais bien étudié le road-book. Je suis un peu déçu. J'étais trop concentré sur ce que je voulais faire à côté, et j'ai fait une petite erreur. J'ai tenté des choses qui n'ont pas marchées mais dans tous les cas, il faut tenter. J'étais bien et j'ai montrer un peu le maillot de Club Champagne Charlott' sur le Circuit des Ardennes. On est chez nous donc c'est important."

 

 

CA 2012 BANNIERE E2

 Particulièrement animée avec un rythme échevelé du premier au dernier kilomètre, la deuxième étape du 38ème Circuit des Ardennes International a projeté ce samedi sur le devant de la scène le chevronné danois André STEENSEN (Glud & Marstrand), ancien membre ces trois dernières années de la Saxo Bank.

Il a mené à bien un raid de près de vingt kilomètres en compagnie du polonais Marek RUTKIEWICZ (CCC Polsat Polkowice).

Les prétendants à la victoire finale et à la succession au palmarès au belge Gianni MEERSMAN (FDJ) se sont sensiblement réduits lors d'une étape qui a enthousiasmé les suiveurs et ravis les coureurs les plus aguerris.

Allure rapide, parcours accidenté, température frisquette (6°C à l'arrivée), et de la pluie par moments, ont opéré une nécessaire sélection au sein du peloton pourtant de qualité. Les plus costauds du moment sont toujours en lice pour la vareuse jaune du Conseil Général des ARDENNES, mais un garçon comme l'ancien porteur de la tunique tricolore 2009 (année de son succès au Circuit des Ardennes), Dimitri CHAMPION (Bretagne-Schuller) est déjà hors jeu. C'est dire  l'intensité de cette "bataille des Ardennes", version 2012.....

Les résultats complets sont à consulter ICI.

Le live internet de www.directvelo.com est à relire ICI.

L'album photos est à voir ICI, ou alors à retrouver en page d'accueil dans la rubrique des albums, puis 2012, E2.

2012 07 04 E2 051

2012 07 04 E2 054 2012 07 04 E2 079

 2012 07 04 E2 082

 

2012 07 04 E2 153

2012 07 04 E2 167

      2012 07 04 E2 169

Le live sur le net


DIRECT VELO LOGO 2012

BANNIERE E1

BANNIERE E2

BANNIERE E3

BANNIERE E4

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés