Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

E4 Logo

Sélective de par son parcours avec cinq difficultés répertoriées au classement des reliefs, la 4ème étape tracée dans la Vallée de la Meuse était celle de tous les dangers pour le leader russe Mikhail Antonov.

Au terme d'un périple fertile en rebondissements et animé du début à la fin, le membre d'Itera-Katusha qui vendredi matin pointait "tout juste" (terme non péjoratif !) parmi les outsiders capables de se montrer sur l'une ou l'autre étape, a confirmé sa classe montante en tenant sans fléchir la baraque !.

Rescapés d'une échappée sortie de la deuxième moitié d'étape, le tandem composé du français Florian Vachon (Breagne-Schuller) et du haut-marnais Florian Morizot (UV Aube) se sont disputés au sprint la victoire d'étape et ont terminé dans cet ordre.

 

Les résultats complets sont à consulter ICI.

 

Le lien vers le live de www.directvelo.com est ICI.

 

L'album photos de l'étape est à retrouver ICI.

 

Le compte-rendu de l'étape finale

 

Présentée comme l'étape décisive de cette édition du Circuit des Ardennes, l'ultime révolution autour de Revin prenait les allures d'une course d'un jour. En effet, Antonov ayant conforté son paletot de leader lors du contre la montre sur Laengen qui perdait lui le bénéfice de la seconde place au général au profit de Rostollan, on ne voyait pas comment le russe d'Itera-Katusha pourrait perdre trois minutes tout au long des 110 kilomètres à travers les montagnes et forêts du massif ardennais.

Km 0 : Ils sont 117 à se présenter au départ. Klaas Sys ( Beveren 2000 ) vainqueur d'étape l'an dernier et Lars Wackernagel ( Team Nutrixxion Sparkasse ), lanterne rouge de l'étape matinale, n'ont pas rejoint Revin. Présent depuis 2 jours et encore ce matin, le soleil a disparu. Le ciel est plus que nuageux, le vent s'est levé et la température dépasse à peine les 5°C.

Km 3 : Alors que l'allure est rapide, Kristian House ( Rapha Condor Sharp ) et Kim Lachmann ( Team Nutrixxion ) sont les premiers à tenter leur chance sans véritable succès. Les Rabobank et les Sojasun Espoirs emmènent le peloton.

Km 4 : Second de l'étape d'hier, Mickael Jeannin ( CC Etupes ) met le nez au vent l'espace de 1000 mètres. Son avance ne dépasse pas 100 mètres.

Km 7 : L'allure est extrêmement rapide.

Km 9 : A 1000 mètres du seul sprint bonifications, Florian Vachon ( Bretagne-Schuller ) et Anthony Buhler ( CC Etupes ) prennent quelques longueurs. ils sont rapidement rejoint par l'équipier de ce dernier Sander Maasing ( CC Etupes ), Jochen Vankerckhoven ( PWS Eijssen ), Lasse Bochmann et Jacob Nielsen ( Glud & Marstrand ), le vainqueur d'hier Tom-Jelte Slagter ( Rabobank ) ainsi que Bruno Guggisberg ( Atlas Personal ).

Km 10 : Lors du sprint situé en plein coeur de Deville, le champion d'Estonie Maasing devance Bulher et Vankerckhoven.

Km 12 : 7" d'avance sur un peloton toujours très étiré.

Km 14 : Alors que la course approche du pied de la côte de la Roches aux 7 villages au sommet de laquelle fût jugée pendant 8 ans l'arrivée de l'étape de côtes du critérium international, l'échappée est reprise.

Km 17 : Au cours de l'ascension, Julien Rabaud ( UV Aube ) prend une cinquantaine de mètres d'avance avant d'être rejoint par Sébastien Harbonnier ( Continental Team Differdange ). Ils comptent rapidement une dizaine de secondes d'avance. Hervé Dancerelle, la voix de Radio Tour liste les nombreux lâchés. On retient essentiellement la présence parmi ceux-ci du troisième du général, le norvégien Laengen ! Le maillot jaune quand à lui perd un de ces équipiers en la personne d'Alexander Kholodov.

Km 18 : Au sommet de cette difficulté de première catégorie, Harbonnier franchit la ligne en tête devant le vainqueur de la Classique des Alpes juniors 2009 Tim Wellens ( Davo Lotto Davitamon ), Mads Christensen ( Glud & Marstrand ) et Tomas Buchacek ( PSK Whirlpool ).

Km 21 : Le peloton est scindé en deux parties. La première bordure est constituée de 18 unités. L'écart est de 15".

Km 24 : Les 18 sont maintenant identifiés. Il s'agit d'Eduardo Gonzalo, Johan Lebon et Florian Vachon ( Bretagne-Schuller ), Jonathan Fumeaux ( CC Etupes ), Florian Morizot ( UV Aube ), Pierre Drancourt ( ESEG Douai ), Dries Beatse, Brecht Dhaene, Yannick et Tim Wellens ( Davo Lotto Davitamon ), Lasse Bochman et Mads Christensen ( Glud & Marstrand ), Morten Knudsen et Sébastien Harbonnier ( Continental Team Differdange ), Martijn Keizer et Wilco Kelderman ( Rabobank Continental ), David Rösch ( Atlas Personal ) et Tomas Buchacek ( PSK Whirlpool ). Ils possèdent 25".

Km 25 : 35"

Km 27 : 39"

Km 28 : Au sommet de la côte de Sécheval, Harbonnier devance dans l'ordre Tim Wellens, Kelderman et Yannick Wellens. Bonus de 42".

Km 31 : Même si l'on ne peut pas dire que le relais s'enchaînent facilement, les 18 progressent à 50km/h !

Km 35 : On s'entend moyennement devant ! En tête du peloton, les coureurs d'Aix en Provence et les rares équipiers rescapés du maillot jaune stabilisent l'écart qui est de 46".

Km 37 : Alors que l'on longe le lac des Vieilles Forges, le capital des 18 monte à 51".

Km 40 : Au pied de la côte des Vieilles Forges, troisième difficulté de l'après-midi, Drancourt est victime d'une crevaison roue avant. il est immédiatement dépanné par le véhicule de dépannage neutre d'Assistance Sport Médias. L'avance des fuyards baisse à 38".

Km 41 : Drancourt retrouve rapidement sa place en tête.

Km 42 : Bien qu'elle ne soit répertoriée qu'en seconde catégorie, cette difficulté provoque d'énormes dégâts en queue de peloton. Il faut dire qu'en tête de celui-ci, on cherche à revoir la tête de course. Plus que 24" ! Encore et toujours Harbonnier qui engrange les points. Tim et Yannick Wellens ainsi que Kelderman se " contentent " du reste.

Km 47 : Au moment d'amorcer la descente vers Revin pour un premier passage, le capital temps des fuyards remonte à 39" puis 43".

Km 51 : Le Mont Malgré Tout se dresse face aux coureurs. Cette ascencion longue de 3200 mètres avec une moyenne de 8% est LA difficulté du jour. Le chrono fait du yo-yo ! 27" pour le peloton.

Km 51,5 : Dès les premières rampes, les plus élevées ( plus de 10% ), l'espagnol Eduardo Gonzalo, 36ème du Tour de France 2008, justifie sa réputation de grimpeur en s'envolant !

Km 52 : Il prend rapidement 20" sur ses 17 poursuivants.

Km 52,5 : Les 17 contre attaquants pointent toujours à 20". Trois coureurs sont intercalés dont Romain Lejeune ( UV Aube ) et Martin Mares ( PSK Whirlpool ) à 38". Le groupe du maillot jaune qui après avoir perdu Nikita Novikov, ne compte plus qu'un équipier, accuse un débours de 1'10".

Km 53 : Au sommet, "speedy" Gonzalo augmente son avance en la portant à 25". Harbonnier bien sûr continue de chasser les points en haut des monts en devançant Vachon et Morizot. Romain Lejeune est à 45". Le peloton est toujours à 1'10".

Km 56 : Sur une route étroite, en mauvaise état et en léger faux plat, l'espagnol grapille encore des secondes. Il en possède dorénavant 28 ! Knudsen qui a lâché prise est à 59", Lejeune accompagné de Beatse distancé dans les derniers mètres du Mont Malgré Tout sont à 1'12". La première partie du peloton au sein duquel figure le leader Antonov est à 1'21".

Km 59 : En traversant la forêt des maquisards, Gonzalo fait de la résistance face à ses 15 " chasseurs " qui le garde à portée de fusil. 27" et 1'26" pour la plus grosse partie du peloton dont Antonov.

Km 62 : Cela diminue pour l'homme de tête. Plus que 21".

Km 64 : Alors que la course se retrouve sur une route plus large, Gonzalo se relève. Ils sont donc 16 en tête. Le groupe maillot jaune est à 1'.

Km 68 : Les coureurs essuient une averse de grêle et de neige fondue. Le thermomètre extérieur affiche 3°C. Aix en Provence qui veut sans doute préserver la seconde place de Rostollan au général ainsi que la première place au général par équipes mène la chasse avec le dernier équipier d'Antonov. Ils sont à 1'06".

Km 70 : Le CC Nogent sur Oise vient prêter main forte aux aixois de Jean-Michel Bourgouin : 1'21".

Km 75 : Alors que le peloton s'apprête à entamer une longue et périlleuse descente entre Hargnies et Haybes les ramenant vers la vallée de la Meuse, l'avance des 16 descend à 1'12".

Km 81 : 1'16". Les coureurs dévalent la côte du Robinson. C'est un véritable toboggan !

Km 83 : De retour sur une route plane, le peloton augmente de manière significative son allure et revient à 55".

Km 85 : Face au château de Fumay après avoir surplombé la Meuse, l'avance des échappés continue de diminuer. Elle est de 45".

Km 86 : Au pied de la dernière difficulté de cette 36ème édition, la côte de Fumay, Yannick Wellens passe à l'offensive. 33" pour le groupe maillot jaune.

Km 86,5 : Johan Lebon est définitivement distancé du groupe de tête. Devant lui les attaques se multiplient sur une route relativement large. Bochmann réussit à prendre .... 4" !!!

Km 87,5 : Fumeaux qui lutte depuis quelques hectomètres pour rester au contact, est lâché. Lebon est déjà à 33" et le groupe Antonov a concédé du terrain. Le débours frise la minute.

Km 88 : Au sommet, Bochmann bascule en tête devant Tim Wellens, Vachon et Morizot. On peut déjà dire qu'Antonov enfilera ce soir le maillot blanc à pois bleu et vert de meilleur grimpeur du Circuit ! Harbonnier très offensif cet après-midi et notamment aux sommets des difficultés échoue à un point !

Km 90 : Lebon est avalé par le peloton qui accuse un retard de 55". Aix en Provence fournit toujours l'essentiel du travail en tête de celui-ci.

Km 91 : Dans les longues lignes droites menant à Rocroi, l'échappée se scinde en trois ! On retouve dans la première cassure  Vachon, Morizot, Bochmann et Mares. Nous franchissons le panneau " arrivée 20 km ".

Km 93 : Gonzalo, Tim Wellens et Keizer viennent renforcer le groupe de tête. Les 7 hommes possèdent 12" sur leurs 7 poursuivants. Le peloton pointe lui à 1'06".

Km 95 : 22" pour le contre et 1'12" pour le peloton.

Km 97 : Les hommes de tête augmentent leur bénéfice qui est maintenant de 41". On aperçoit Rocroi.

Km 99 : Actif de 52" pour la tête de course alors que le peloton stabilise l'écart.

Km 100 : A 10 kilomètres de l'arrivée, il n'y a plus de groupe de contre attaque. 45" de débours pour le groupe Antonov. Le final de cette étape ne présente aucune difficulté, bien au contraire. La topographie est descendante jusqu'à 2 kilomètres de l'arrivée.

Km 104 : 48" pour les 7

Km 105 : Plus que 5 kilomètres et encore 43"

Km 106 : 29"

Km 107 : 27" sur un peloton emmené par Differdange.

Km 108 : 23". Morizot qui dispute sa dernière course pour l'UV Aube avant de rejoindre demain lundi BigMat-Auber tente sa chance en rouleur.

Km 109 : il est rejoint sous la flamme rouge par Vachon qui se faisait discret depuis Rocroi. Les 500 derniers mètres seront en montée. ( 6% )

Km 110 : Après avoir mené et lancé le sprint aux 400 mètres, Morizot est débordé par Vachon qui s'impose au bout de la rue Jean Moulin. Antonov arrive quelques secondes plus loin au sein du peloton. Il remporte la 36ème édition du Circuit des Ardennes.

 

 

 

E4 050 VACHON Florian

 Florian Vachon "sauve" l'honneur des Bretagne-Schuller, chahutés dans leur rôle de leader sur le papier

E4 052 VACHON Florian & LIBBRECHT Xavier

Florian Vachon accompagné de Monsieur Xavier Libbrecht, directeur de la Concession Ford la Croisette-Charleville "groupe Michel Schuller"

E4 090 ANTONOV Mikhail

 Mikhail Antonov est sorti de l'anonymat international en l'espace de trois jours rondement menés

E4 093 ANTONOV Mikhail

Mikhail Antonov inscrit son nom au palmarès du Circuit des Ardennes 

E4 099 VACHON ANTONOV ROSTOLLAN

 Florian Vachon 1er à Revin et Thomas Rostollan 2ème du général final encadrent Mikhail Antonov

 

 

Partager cet article

Repost 0
- dans Archives 2010

Jhonnatan NARVAEZ PRADO au palmarès

 

Suivez toute les étapes en live sur le net

DIRECT VELO LOGO 2012

Bernard THEVENET, parrain de l'épreuve

Le double vainqueur du Tour de France (1975, 1977) nous accompagne durant les quatre jours

Suivez nous sur Facebook, Twitter et Viméo

       VIMEO