Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La deuxième étape du 44e Circuit des Ardennes - Souvenir Bernard Grelardon disputée ce samedi entre BEAURAING (Belgique) et GIVET à l'extrême pointe du département s'est soldée comme la veille par un sprint massif.

Absent de cette explication des bolides du peloton car lâché dans la huitième et ultime ascension du jour (la côte des Strépys à dix bornes du but), le maillot jaune américain John MURPHY n'a pu rééditer son déboulé de la veille et perd donc sa tunique jaune.

Déçu 24 heures plus tôt par sa deuxième place à BAZEILLES, le rapide belge Roy JANS (Cibel-Cebon) n'a pas raté l'occasion de lever les bras et s'empare donc du même coup de trois maillots : jaune (général aux temps), vert (classement par points) et vert et noir (Destination Ardenne).

L'étape aux innombrables difficultés à même de dynamiter le peloton a longtemps été animée par le tandem formé de Josef CERNY (Elkov-Author) initiateur de l'échappée dès le km 25 à VIERVES-SUR-VIROIN, et Jérôme MAINARD (Roubaix -Lille Métropole). Leur avance maximale sera de 4'50" au km 40 à FUMAY.

L'étape marquée par la chute du porteur du maillot de meilleur grimpeur MORENO SALA (AVC Aix) au pied du Mont Malgré Tout à REVIN (km 49) a vu également la lourde chute de Romain SICARD (Direct Energie) à SURICE (km 127), prenait une autre tournure avec la jonction opérée par Fabien GRELLIER (Direct Energie) aux abords du 130e km. Le peloton naviguait alors à 1'10" et le vice-champion du Monde de poursuite individuelle 2018, l'espoir portugais Ivo OLIVEIRA (Hagens Berman Axeon) sortait à son tour pour rejoindre les échappés au km 136.

La deuxième et dernière ascension des Strépys voyait émerger un groupe de quinze unités avec une ribambelle de costauds (Ivo OLIVEIRA, GRELLIER, HIVERT, TAARAMAE, FLOTTEN, MALDONADO, CERNY, HAGEN, TRONET, EIBEGGER, RABITSCH, ZOIDL, REBELLIN, QUIROZ AYALA, CANAVERAL VARGAS). En dépit d'une avance maximale de quinze secondes mais avec une collaboration loin d'être au diapason, le wagon de grosses pointures ne pouvait aller au bout et se faisait absorber à l'approche des cinq derniers kilomètres de la ligne après un énorme travail de Jimmy JANSSENS, équipier de luxe du futur vainqueur Roy JANS. Ensuite plus personne n'obtenait de bon de sortie et l'explication se soldait donc par un sprint de 92 coureurs.

Tout reste donc à faire lors des deux étapes dominicales où les occasions de faire tout exploser ne manqueront encore pas....

Les résultats complets du jour sont ICI.

Les photos du jour sont ICI ou dans l'onglet Photos & Vidéos.

L'intégralité du live sur DirectVelo est à revivre ICI.

 

Partager cet article

Repost0
- dans Archives 2018

L'affiche 2020

 

Suivez toute les étapes en live sur le net ou la radio

DIRECT VELO LOGO 2012

et sur Radio Bouton FM 90.6 , www.radio-bouton.org

Suivez nous sur Facebook, Twitter et Instagram