Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Banniere E4 Meuse et Semoy

Venu avec l'ambition affichée de remporter le général, le jovial belge de la FDJ Gianni MEERSMAN est reparti de la 37ème édition du Circuit des Ardennes avec une kyrielle d'emblématiques sangliers. Autant de symboliques trophées prouvant que la "chasse" a été bonne durant tout le week-end où soleil et chaleur ont rendu les débats encore plus passionnants. C'est évidemment avec la satisfaction du devoir accompli, synonyme de son renouveau à vélo après une traversée du désert de près de deux saisons suite à une blessure dorsale, que MEERSMAN a quitté Bogny-sur-Meuse.
Troisième vendredi à Vouziers lors de l'étape inaugurale de l'Argonne Ardennaise, vainqueur hier à Vireux-Wallerand, deuxième ce matin à Charleville-Mézières/La Croisette et encore quatrième sur l'ultime volet escarpé à souhait et baptisé "Meuse et Semoy" : Gianni MEERSMAN a vraiment marqué de son empreinte cette édition 2011.
La quatrième et dernière étape tracée au travers des sélectives vallées de la Meuse et de la Semoy avec cinq difficultés répertoriées au classement annexe et significatif de meilleur grimpeur a permis de prouver si besoin était la parfaite maîtrise des choses par les hommes de la FDJ.

Les choses ne traînaient pas avec une attaque dès le premier kilomètre de ZIESLER (Sparebanken vest) bientôt rejoint par BLAIN (Endura Racing). Avec le renfort quelques hectomètres plus loin de SISKEVICIUS (La Pomme Marseille) et DRANCOURT (Douai), leur affaire semblait bien engagée puisqu'au aucun n'était dangereux au général provisoire. Après avoir compté une avance maximale de 1'19 (km 24 au pied de la côte de la Neuville-aux-Haies), ils basculaient avec un fragile viatique de 12" au sommet de cette difficulté. Ils voyaient d'abord fondre sur eux MEDEREL (Bog Mat Auber 93) et ROGINA (Loborika).
Leur union était de très courte durée car le regroupement orchestré par les FDJ intervenait au km 30. D'accalmie, il n'était pas question et le baroudeur nordiste DRANCOURT, leader de la formation de Douai managée par Laurent PILLON ancien lauréat du Circuit des Ardennes, repartait de l'avant. Le tempérament résolument offensif du 9ème des France amateurs 2010 lui valait le prix de la combativité et surtout un périple en solo de près de vingt-cinq kilomètres (avance maximale de 1'31" au km 43). La fin d'étape et donc de Circuit était tout aussi échevelée avec plusieurs tentatives annihilées par les inflexibles équipiers de MEERSMAN qui l'emmenaient dans un fauteuil.

En dépit des barouds d'honneur d'ELISSONDE (Etupes) et KVASINA (Loborika), puis de LEJEUNE (UV Aube) et DURASEK (Loborika), avant la sortie en force de BIDEAU (Bretagne-Schuller), l'après-midi se soldait par un nouveau sprint de près de la moitié du peloton. Mis sur orbite par le "furieux" Eric BERTHOU, le véloce breton Laurent PICHON clôturait de la meilleure façon qu'il soit le week-end pour Bretagne-Schuller, douze mois après que son équipier Florian VACHON ait réalisé la même performance pour le tomber de rideau de l'édition 2010 à Revin. En plus de gagner la mise à Bogny-sur-Meuse il prenait place sur le deuxième marche du podium final derrière l'inaccessible Gianni MEERSMAN, appelé très certainement à faire encore parler de lui cette saison.

E4 101 LAURENT PICHON

 Laurent PICHON savoure son succès, © Hervé DANCERELLE, www.circuitdesardennes.fr

E4 160

Gianni MEERSMAN, autoritaire et superbe vainqueur du rendez-vous dirigé par André JACQUEMART,  

© Hervé DANCERELLE, www.circuitdesardennes.fr

Les réactions des hommes en évidence cet après-midi (source www.directvelo.com)

 

Laurent PICHON (Bretagne-Schuller)
Vainqueur de la 4e étape et second au classement général final
« C'est super car je m'étais complètement raté hier dans le sprint pour la victoire. L'équipe a toujours accompagné les meilleurs cet après-midi et après la tentative de Jean-Marc (Bideau) qui a été revu à 5 bornes d'ici, Armindo (Fonseca) m'a remonté dans le groupe pour me replacer en vue du sprint. Après à 1.5 kilomètre de la ligne, Eric (Berthou), m'a dit ''tu as vu je suis là''. Il passait comme un fou, je me suis mis derrière et personne n'a pu nous repasser ensuite car il m'a vraiment emmené de manière optimale. Vraiment content de cette victoire car notre sponsor était partenaire ici et avec les bonifs à l'arrivée, je réussis à monter sur le podium final et faire deux ! »

 

Gianni MEERSMAN (FDJ)
Vainqueur final du 37e Circuit des Ardennes
« J'avais dit avant la course que je visais le général car j'étais en bonne forme mais gagner c'est autre chose. L'équipe était très forte. Je suis dans le coup les 3 jours. Je fais 3ème, 1er, 2ème et 4ème sur les étapes. Je suis super content car tout le monde nous regarde et c'est à nous d'attaquer. Cet après-midi ce n'était pas facile car les autres ont bien attaqués mais nous gagnons, c'est bien. Ce n'était pas facile de tout contrôler car au début le coup de quatre est bien parti mais dans la 3ème côte, les adversaires m'ont bien attaqué et il a fallu qu'on roule à bloc pour rentrer. Juste après un gars part tout seul. C'était idéal pour nous et dans la dernière côte ils ont roulé fort. Nous, nous étions un peu cramé. Ce matin on a déjà roulé toute l'équipe en tête de peloton.
En 2009 et 2010 c'était vraiment dur pour moi avec les problèmes de dos. J'ai été opéré et mentalement cela n'a pas été facile. Avec ma famille, ma femme, la naissance de ma petite fille qui a eu 2 mois hier, ça m'a fait du bien dans la tête et là je suis beaucoup plus fort qu'avant. Gagner des courses n'est jamais facile et surtout ici. Je suis redevenu un vrai coureur, je suis heureux car je n'ai plus de blessure et c'est très bien comme ça.
Mon prochain objectif est mercredi la Flèche Brabançonne. Ça  fait 4 mois que j'ai noté la date du 13 avril. Je fais le maximum. Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de ma femme. Je l'ai déjà appelée et elle est super heureuse. Je lui ai fait un beau cadeau.
Avec mes derniers résultats, je pense que je peux faire le Tour de France mais on n'est pas encore en juillet alors on verra. L'équipe est contente de moi. Mon objectif était de remporter ici le général, je suis heureux. Je suis explosif-puncheur plus que super vite au sprint. Les arrivées comme hier et ce matin en légère montée me vont bien.  »

 

Pierre DRANCOURT (ESEG Douai)
Prix de la combativité lors de la 4ème étape :
« J'ai un profil naturel de puncheur-baroudeur et comme je n'étais pas forcément au mieux hier, j'ai préféré terminer plus loin pour garder du jus et tenter des échappées aujourd'hui. J'ai tenté une échappée en vain ce matin. J'ai trouvé une ouverture cet après-midi mais malheureusement le peloton en a décidé autrement. J'ai donné le meilleur de moi-même, ça ne peut pas réussir à chaque fois mais c'est de bonne augure pour la suite de la saison. C'était le mot d'ordre de Laurent (Pillon leur DS, NDLR) de montrer le maillot de Douai parce qu'on était les seuls DN2 avec l'UV Aube à être invités par les organisateurs : c'est toujours gratifiant d'être invités sur une course de ce niveau et ça nous apporte beaucoup en terme de renommée pour l'équipe. C'est encourageant pour les futures manches de DN2. Il fallait montrer le maillot et ainsi prouver qu'on avait bien notre place ici. On a fait en sorte de faire plaisir aux organisateurs. »

 

Les classements complets sont à consulter ICI.

 

Le live de www.directvelo.com peut-être vu ICI.

 

L'album photographique de la 4ème et dernière étape peut-être consulté ICI, ou alors en page d'accueil à la rubrique "Albums Photos" 2011 E4.


 

Partager cet article

Repost 0
- dans Archives 2011

Jhonnatan NARVAEZ PRADO au palmarès

 

Suivez toute les étapes en live sur le net

DIRECT VELO LOGO 2012

Bernard THEVENET, parrain de l'épreuve

Le double vainqueur du Tour de France (1975, 1977) nous accompagne durant les quatre jours

Suivez nous sur Facebook, Twitter et Viméo

       VIMEO