Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Disputée en grande partie sur le territoire belge autour de ROCHEHAUT, la deuxième étape de ce samedi s'annonçait particulièrement corsée avec sept difficultés répertoriées et un relief à refroidir le plus téméraire.

Du reste l'échappée du jour avait du mal à prendre corps avec une première heure rondement menée à 46 km/h de moyenne. Chose faite au sommet de la côte de la Rubrique sur les hauteurs de BOGNY-SUR-MEUSE (km 47) où un quatuor mettait justement à profit cette deuxième ascension du jour pour se porter en tête : Jérôme MAINARD (Armée de Terre), Scott DAVIES (Team Wiggins), Emiel VERMEULEN (Roubaix-Lille Métropole), et Ide SCHELLING (Seg Racing Academy). Profitant de la mansuétude du peloton peu enclin à déjà en découdre, les fuyards compteront une avance maximale de 4'50" à km 106 à ALLE, peu de temps avant d'emprunter pour la première des trois fois la côte de près de quatre kilomètres menant à la charmante et très touristique localité de ROCHEHAUT.

Le groupe se disloquait dans la terrible montée du Moulin de la Falize à BOUILLON, où VERMEULEN était le premier à "sauter" avant que SCHELLING ne subisse la même punition bien avant le sommet.

Devant DAVIES et MAINARD effectuaient une prestation de haut vol et allaient tenir en respect le peloton du maillot Markus HOELGAARD (Joker-Icopal) assez longtemps. Ils ne rendaient les armes qu'à un peu plus de vingt bornes du but dans la deuxième et dernière montée de la côte de CORBION. Là ils étaient avalés par un groupe de dix où tous les favoris de ce Circuit des Ardennes répondaient présents : Olivier PARDINI (WB Veranclassic), Carl Fredrik HAGEN (Joker-Icopal), Riccardo ZOIDL et Matija KVASINA (Team Felbermayr-Simplon Wels), Marek RUTKIEWICZ (Wibatech 7R Fuji), Jure GOLCER (Adria Mobil), Adrien COSTA (Axeon Hagens Berman), Colin STUSSI (Roth-Akros), Romain SEIGLE (CC Etupes) et Harm VANHOUCKE (Lotto-Soudal U23). Pour l'occasion la bataille des Ardennes, version 2017, faisait rage !

Riccardo ZOIDL qui fêtait aujourd'hui ses 29 ans et aussi l'anniversaire jour pour jour de son succès final ici de 2013 plaçait une terrible accélération dans l'ascension pour mettre tout le monde dans le vent. Entre temps quelques éléments du groupe maillot jaune étaient parvenus à faire le bond en avant.

Le final était somptueux et palpitant au possible : ZOIDL acceptait le retour de Kevyn ISTA (WB Veranclassic), Rasmus GULDHAMMER POULSEN (Team Veloconcept) et l'aérien équatorien Jhonnatan Manuel NARVAEZ PRADO (Axeon Hagens Berman). Dès lors ce vaisseau de luxe tenait en respect les poursuivants tandis que ZOIDL y allait de ses terribles accélérations. En vain car dans la montée finale vers ROCHEHAUT ces trois attaques ne causaient pas la perte de ses trois compagnons de fugue.

Ils se présentaient ensemble à quelques encablures de la ligne et là c'est le danois Rasmus GULDHAMMER POULSEN qui s'avérait être le plus frais pour l'emporter et grapiller du même coup de précieuses secondes bonifications dans la perspective d'une hypothétique victoire finale demain après-midi sur le Cours Briand à CHARLEVILLE-MEZIERES.

L'accueil convivial de Michel BOREUX, partenaire principal de ce samedi, a fait que cette journée restera dans les annales de l'épreuve.

L'ancien vainqueur du LIEGE-BASTOGNE-BASTOGNE 2009, désormais âgé de 28 ans, pourra s'appuyer sur une solide formation dévouée à sa cause dès demain matin pour une troisième étape casse-pattes, mais les prétendants sont encore nombreux et la course reste difficile à contrôler. Tant mieux pour le spectacle.

Les classements complets du jour sont ICI.

 

Rasmus GULDHAMMER fait coup double à ROCHEHAUT
Rasmus GULDHAMMER fait coup double à ROCHEHAUT
Rasmus GULDHAMMER fait coup double à ROCHEHAUT
Rasmus GULDHAMMER fait coup double à ROCHEHAUT
Rasmus GULDHAMMER fait coup double à ROCHEHAUT
Rasmus GULDHAMMER fait coup double à ROCHEHAUT
Rasmus GULDHAMMER fait coup double à ROCHEHAUT
Rasmus GULDHAMMER fait coup double à ROCHEHAUT
Rasmus GULDHAMMER fait coup double à ROCHEHAUT
Rasmus GULDHAMMER fait coup double à ROCHEHAUT

Partager cet article

Repost 0
- dans Archives 2017

La première étape disputée ce vendredi dans le sud du département et dite du Pays Rethélois avec départ et arrivée à ACY-ROMANCE a connu un dénouement inattendu pour les coureurs et les spectateurs.

Ils étaient 141 concurrents sous les ordres du starter à midi et sous le soleil. Après quelques tentatives infructueuses, le bon coup du jour prenait corps en deux temps avec d'abord la fugue vers le dixième kilomètre du tandem formé de Domenic WEINSTEIN (Equipe Nationale ALLEMAGNE) à l'origine de l'échappée, et Fabien CANAL (Armée de Terre); Vers le 25ème kilomètre ils recevaient le renfort d'un autre duo composé de Jon BOZIC (ADRIA MOBIL) et Quentin SIMON (CC Etupes). Le peloton dont près de la moitié des éléments s'arrêtait pour satisfaire un besoin naturel laissait filer l'affaire et accusait alors un débours de 3'45".

les quatre échappés dans la zone de ravitaillement, © Alexis DANCERELLE, www.directvelo.com

L'écart joua longtemps le yo-yo en oscillant entre 3' et 3'30" grâce au tempo dicté par les WB-VERANCLASSIC, équipiers du vainqueur sortant Olivier PARDINI candidat à sa propre succession ce week-end. Puis un nouveau relâchement de la meute faisait l'affaire du quatuor de téméraires dont l'avance grimpait à un maximal de 4'40" (entrée de NANTEUIL, km 89).

Le scénario profitait évidemment aux téméraires qui cumulaient les points pour les maillots vert HABITAT 08 (points) et blanc à pois bleu REGION GRAND EST (grimpeurs). Mieux ils se partageaient de précieuses secondes de bonifications avant une probable arrivée massive. Le peloton se décidait enfin de mettre en route par le biais des hommes de HP-BTP AUBER 93 et ceux de ROUBAIX-LILLE METROPOLE, bien armés en sprinters. Le chrono descendait à 28" (CORNY, km 122). On pensait la jonction imminente, mais une fois encore cela remontait en faveur des quatre fuyards maintenant crédités de 1'50" à DOUX (km 138). 

Entre temps, une spectaculaire chute mettait à terre au sein du peloton quatre hommes : Ziga HORVAT (ADRIA MOBIL), Kristoffer SKJERPING (JOKER-ICOPAL), William BARTA (AXEON HAGENS BERMAN) et Omer GOLDSTEIN (ISRAEL CYCLING ACADEMY) qui devait lui être dirigé vers l'hôpital de RETHEL). Particulièrement marqués par cette cabriole, les deux premiers allaient rallier la ligne comme du reste l'américain.

Le regroupement général s'opérait à environ trente bornes de l'arrivée entre MENIL-ANNELLES et BIERMES. 

Si le wallon Thomas DERUETTE (WB VERANCLASSIC) et l'équatorien Jhonnatan NAVAEZ (AXEON HAGENS BERMAN) entretenaient un brin de suspense en devançant le peloton de 38" à l'entrée de CHATEAU-PORCIEN soit à quatorze kilomètres du but,tout le monde se regroupait à quatre bornes.

Dès lors la traversée de RETHEL se faisait quasiment en file indienne à près de 60 km/h, et survint cette regrettable erreur de parcours dont était victime les trois quarts du peloton au dernier giratoire situé à plus ou moins un kilomètre et demi de la ligne. Quelques hommes "lanternant" en queue de paquet avaient la présence d'esprit de prendre la bonne direction, alors que tous les autres ayant fait fausse route tête dans le guidon, rebroussaient chemin après quelques secondes de légitime confusion, incompréhension et surtout colère.

Dès lors ce n'était naturellement pas le plus rapide mais plutôt un opportuniste qui franchissait la ligne en vainqueur sans savoir qu'il avait gagné : le danois Markus HOELGAARD qui devançait de quelques secondes son infortuné équipier de JOKER-ICOPAL, Kristoffer SKJERPING.

Tout le peloton a été classé dans le même temps par le collège des arbitres.

Demain sera une autre journée avec la plus difficile étape à disputer en grande partie sur le sol belge.....

Les résultats complets sont ICI.

 

Hoelgaard : l'occasion fait le larron
Hoelgaard : l'occasion fait le larron
Hoelgaard : l'occasion fait le larron
Hoelgaard : l'occasion fait le larron
Hoelgaard : l'occasion fait le larron
Hoelgaard : l'occasion fait le larron
Hoelgaard : l'occasion fait le larron
Hoelgaard : l'occasion fait le larron

Partager cet article

Repost 0

Encore à nos côtés cette année, Jean-Pierre PRAULT a filmé la présentation de 24 équipes ce jeudi en début de soirée à la Caisse d'Epargne Arena de CHARLEVILLE-MEZIERES.

 

Partager cet article

Repost 0
- dans Archives 2017

Jhonnatan NARVAEZ PRADO au palmarès

 

Suivez toute les étapes en live sur le net

DIRECT VELO LOGO 2012

Bernard THEVENET, parrain de l'épreuve

Le double vainqueur du Tour de France (1975, 1977) nous accompagne durant les quatre jours

Suivez nous sur Facebook, Twitter et Viméo

       VIMEO